Les cailloux blancs

Détail oil on canvas – Mar Thieriot

 

 

 

 

 

 

 

 

T’écrire
Une bribe d’histoire
Un conte fantastique
Avec sa part d’horreur
Et de merveilleux

Un roman de gare
Un feuilleton
Déjà vu
Cent fois
Quelques modèles de rôle
Hétéroclites

Lolita
Antigone
Camille Claudel
Thérèse D’Avila
La fille du voisin
La femme d’à coté
Carmen
Une petite fille myope

Les cailloux blancs
Sur le sentier
De cette histoire
S’en vont à Venise

Là où règne un lion
Et une paire d’ailes
De griffes et de plumes

Bribes de vie de boxe
De Tango
Et de paralysies

Le premier souvenir
Une chevauchée débridée
Avec un Alezan fauve
Seule
Ivre de vent
Puis
Le sourire suave
D’une grande mère triste

T’écrire
Il n’y a cela qui compte
Pour durer
Dans la cohue furieuse
Dans la cohue haletante
Une main bien vivante
Qui gratte l’écran de nos rêves

T’écrire
Encore et encore
Un palais du dix-huitième
Et des taudis en pagaille
Les jours maudits
Les jours d’extase

Laisser dans l’ombre
Reposer
Ton fantôme nu
Mon fantôme nu

Baptiser
L’éclair

Mar Thieriot

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s