Comme les tortues

Photo: Crédit P.P. Bernardo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme les tortues
et les escargots
Je porte l’essentiel avec moi
Le coeur
La pensée
Les pas
– L’armure
J’ai appris à me reconnaitre
Voyageuse
D’un monde
À l’autre.

Notre seule vraie patrie
Notre maison.
ce « beau danger d’écrire »
Et les compagnons
choisis entre tous
Une poignée de poètes
De peintres
De génies
D’oiseaux

Pour eux le rêve
Se fait présent
Sur le vent
Où les voiles
mènent
Au-delà
mènent
Ailleurs
mènent
Au plexus solaire
À la cible perforée
D’une déclaration
furtive
Loin de la limite
En cet instant pauvre
où la parole déborde
Comme une Lame
De fond
Constance lucide

Mar Thieriot

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s