L’hiver sur nous – Janvier 2021

Dans une autre vie… Ah dans une autre vie je vous aurai menti souvent, j’aurai été voleuse, volage, cartomancienne et sans nulle doute sorcière. Dans une autre vie encore j’aurai su boire et sabrer un champagne sans hésitation. J’aurai piloté un Concorde aussi, cet avion me fascine et au lieu de me refuser j’aurai été libertine, vous seriez devenu mon amant éperdu. Dans une autre vie j’aurai porté un enfant dans mon ventre au lieu de rédiger une thèse et je l’aurai vu grandir comme un arbre de mon jardin avec le fier sentiment de posséder ses veines. Oui dans une autre vie mes yeux verraient loin, ma myopie serai guérissable, et je pardonnerai souvent, au lieu de chasser ou fuir ceux qui m’ont injurié à tort ou à raison. Dans une autre vie je n’aurai pas cessé de danser, de chanter ou de nager en haute mer. Je n’aurai jamais déménagé de la maison près du parc, je n’aurai jamais cédé un tilleul à ma descendance. Je ne me serai dépossédée de rien, j’aurai cumulé tout ce qui a trainé sur ma route, les livres, les bijoux, les miroirs, les terres fertiles. Je serai partie sur sa moto en le plantant sur le bord du chemin avec l’autre. Surtout je n’aurai jamais fait le pari de l’éducabilité de tous les sujets. J’aurai été irresponsable et indifférente. Dans une autre vie j’aurai moins souffert, j’aurai préféré le curare à la conscience et la chaleur de deux bras forts. Dans une autre vie. Tandis que l’aube pointe je vois la lumière qui attend sur les toiles en mouvement. Je vis la solitude du peintre et la franchise du philosophe, dans cet abattoir que tu appelles la vie… Ah oui : je n’aurai jamais cessé de fumer. Ce matin tout est blanc, silencieux et apaisé à Montréal. Une jeune femme fête son anniversaire : je voudrai lui faire cadeau de l’impossible ; la bonté d’un sauveur. Je voudrai qu’elle puisse y croire à ce tas de ruines que sont nos vertus humaines. Dans une autre vie je travaillerai avec Giacometti et je lui modèlerai une petite statue d’une femme en marche. Pour qu’elle est l’aplomb de la liberté.

Mar Thieriot Inédit in L’hiver sur nous Janvier 2021.

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s