Couleur de bout de la nuit

 

 

Couleur de bout de la nuit
Les vagues de souffrance
envolées
La lumière basse
Adoucit nos jour

Il se lève
Pour nous,
Une nuit étoilée

Calme
Claire
Avant de sombrer
dans un sommeil
Peuplé de tous les songes

Lentement tu ouvres
Mes yeux myopes
sur le soleil noir
D’un automne irréversible.

Mar Thieriot in “Née de la dernière pluie” – Inédit

Myopie

Photo – Patrick Loisel

 

Tombée du soir automnale
Peuplé d’ombres
Parfumées et brûlantes

La vie coule
Force fragile
De tes mains ridées
De mes yeux cernés
De gris et de myopie
De nos yeux d’eau
Pour boire en enfer
De tes griffes d’aigle
Blessé
De ton sommeil indifférent
À ton entourage

Un voile se lève
Sur une nuit profonde
Où luisent lointaines
Les étoiles silencieuses
Un scalpel tranche la chair
De nos mémoires
Le cœur se bat
Pouce à pouce
Pour tenir
Une aube encore

Mar Thieriot

Lointaine je disposais

Oil on canvas – Mar Thieriot

Lointaine
Je disposais
Pas à pas
des fleurs parfumées
dans des vases effilés
Pétris par Elsa
Chaque semaine
le rituel se renouvelait
Bouquets et retrouvailles
Vider l’eau
couper les tiges
Choisir
de nouveaux boutons
Marier les couleurs
Débusquer l’harmonie
À chaque fois
tandis que l’on manie
avec dextérité
La vie des fleurs
L’on se prépare
à leur mort
à nos morts
Elsa souriait doucement
Lorsqu’elle m’apprenait
à manier avec lenteur
Les bouquets d’Ikebana
En silence toujours
couper
trier
Sécher
jeter parfois
Voir jaillir
Voir éclore
La fleur verticale

Mar Thieriot 9 Octobre 2019

À coeurs ouverts | A peitos abertos

a coeurs

De cendres et d’or – détail huile – Mar Thieriot

 

À coeurs ouverts

Joie de feu offerte
En partage
Des mots banals
Tendres
Pourtant
Fusent
De nulle part
Nous

Nous sommes parlés
À cœurs ouverts
La nuit fraîche
Paisible
Enchanteresse
Comme une lune haute
Dans un ciel
Pavé d’étoiles

Sans craintes
Sans jalousies
Sans ressentiments
Puis un long silence
A suivi
Traversant la grisaille
De la grisaille

De retour à nouveau
Vers nos vies
À part

A peitos abertos

Alegria do fogo
Compartilhado
Palavras singelas
Porém ternas
Acontecem
Em um não lugar
Falamos
Peitos abertos

Anoitecer calmo
A lua alta
No céu
Polvilhado de estrelas
Sem medos
Sem ciúmes
Sem dúvidas

Depois
Um silêncio profundo
Atravessa os dias
de cinza
nas cinzas
De volta
A caminhos separados

Mar Thieriot

Les cailloux blancs

Détail oil on canvas – Mar Thieriot

 

 

 

 

 

 

 

 

T’écrire
Une bribe d’histoire
Un conte fantastique
Avec sa part d’horreur
Et de merveilleux

Un roman de gare
Un feuilleton
Déjà vu
Cent fois
Quelques modèles de rôle
Hétéroclites

Lolita
Antigone
Camille Claudel
Thérèse D’Avila
La fille du voisin
La femme d’à coté
Carmen
Une petite fille myope

Les cailloux blancs
Sur le sentier
De cette histoire
S’en vont à Venise

Là où règne un lion
Et une paire d’ailes
De griffes et de plumes

Bribes de vie de boxe
De Tango
Et de paralysies

Le premier souvenir
Une chevauchée débridée
Avec un Alezan fauve
Seule
Ivre de vent
Puis
Le sourire suave
D’une grande mère triste

T’écrire
Il n’y a cela qui compte
Pour durer
Dans la cohue furieuse
Dans la cohue haletante
Une main bien vivante
Qui gratte l’écran de nos rêves

T’écrire
Encore et encore
Un palais du dix-huitième
Et des taudis en pagaille
Les jours maudits
Les jours d’extase

Laisser dans l’ombre
Reposer
Ton fantôme nu
Mon fantôme nu

Baptiser
L’éclair

Mar Thieriot