Histoire sans titre #9

HST9

Nuit difficile
Saccadée
Nous avons tenté la joie
Comme on surnage à la houle

Chemin vers l’hôpital
Ce matin blanc d’hiver
Tu as perdu le compte
De nos Saint Valentin
Ce prétexte à célébrer
Une vie
Un amour
Un verre de bon vin

Nuit blanche
Comme les murs
Calmes et silencieux
Là-bas dans cette clinique
Où ils apaiseront
Tes douleurs

Nuit claire
Comme la lune
Insiste
Sa lumière douce
Belle blanche

Lever de poème

Mar Thieriot Février 2019

Histoire sans titre #8

HST8Oui les

hommes sont heureux

dans la rencontre des âmes
des coeurs
des corps
dans le dialogue
où le regard signe la franchise
Mais Ils ne le disent pas souvent

Souvent c’est un secret de loups
qui courent unis dans la forêt
une joie silencieuse
bûcher allumé au coeur de la nuit

Un sanglot soulagé et ému
qui réconcilie avec le monde
un pacte de meute

Les hommes sont heureux debout
verticaux
dans la beauté sourde
de leur nudité

Apaise toi

– parfois les hommes sont heureux

Mar Thieriot ( vers et photo) Inédit droits réservés

Histoire sans titre #6

HST6

Réveil léger
Une nuit de sommeil
Profond et paisible
Engourdie de rêves
Le café
Le réel
Les livres à emballer

Dehors la neige
Le givre
Dehors l’hiver
Attendent mon courage

Inondée de silence
La pièce
Espère la lumière
Espère le jour
Remis à neuf

Je retiens le dire
Pour prolonger encore
Juste un peu
Le calme du vide
Avant
Le heurt
Des mots

Mar Thieriot 7 Février 2019

Huile sur toile Mar Thieriot

Histoire sans titre #5

PST5

Page vierge
Point de non-retour
Les dés au hasard
Jetés

Calme
Dans l’œil du typhon
Résolue
Verticale
Alors que les vents
Du changement
Soufflent fort

S’accueillir
Se déposer
Laisser la bascule
Se faire
En douce
L’aile pointe

À l’aube
La respiration
Scande
L’instant
Du poème

Mar Thieriot 6 Février 2019 inédit
Huile sur toile Mar Thieriot

Histoire sans titre #4

HST4

Une pointe de mal au dos
Déménager
Défaire
Une bibliothèque naissante
Porter les livres
Comme on porte une mémoire
Pour se souvenir de Godwin
Se souvenir de Byron
De Nietzsche, d’Éluard
Des Thérèse
Des Mandarins
De Rimbaud et de Mallarmé
Porter les livres
Comme on porte ses morts
Son passé
L’aube encore
Et tant de papiers à trier
Les mots que L’on garde
Ceux que l’on jette
Il va me falloir trois camions
Je voudrai me noyer dans les mots
Plutôt que de les perdre

Mar Thieriot

Poème Tableau Mar Thieriot

Histoire sans titre #2

HST2

Continuer l’histoire
L’Alezan était gris, léger
La grand-mère trop pieuse
Sans doute
S’évadait auprès de moi
En inventant des aventures
De chasse dans la jungle
Dont j’étais le personnage
Principal
J’affrontais soit un guépard
Soit un serpent
Enfin je devais combattre

Le chien de ma tante Cecilia
Se nommait dragon
C’était mon compagnon
De chasses imaginaires

La grand-mère étudiait
La pédagogie en accompagnant
Une aveugle
Elle me noyait d’histoires
Et de prières le soir venu
Et tandis que ma famille
Se déchirait
Pour des raisons politiques
Elle calmait ma terreur
Avec des bananes
Au sucre et à la cannelle

Mar Thieriot Janvier 2019 Inédit

Huile sur toile Chasse Mar Thieriot

 

Histoire sans titre #1

 

AU DÉBUT

Début d’année pensif
2019
Se relire
Ne pas toujours se reconnaître
Des vers pauvres
Pour une vérité
Renouvelée chaque matin
Des vers offensifs
Démasqués

Début d’année seule
Dans le noir
Presque endormie

Méfiante
Studieuse
Observatrice

Minuit tranche
Je copie les vœux de Brel
De Mnouchkine
Les mots ravalés
Peinent à faire surface

Début tout de même
Comme un brin d’herbe
Une terre en latence
Une rémission possible
Une bouffée de chaleur
Inattendue

Rituels mercantiles
Chance de faire mieux
Rugosité des vœux
Que je ne sais plus

Échec paisible
C’est là que je vous trouve

Après les abîmes

Où le silence luit
Colore
Berce

Où votre sourire
Éclaire ma page

Mar Thieriot Inédit
Oil on canvas Mar Thieriot