FAUSTA: Acte II en Poésie avec Mar Thieriot & Prof. Norman Cornett

La nuit la librairie
Des visages ouverts
Distants
Attentifs
Les échanges
Profonds émus
Avec Lucie
Danièle,
Claude, Colombe…
Les bras chaleureux d’Alice
Les Caméras de Simon
De Sara et de Edmund
Le vin servi par Manon
Le sourire des libraires,
Camille douce et combative
La voix solaire de Norman,
Sa voix en forme de poing
Ou de vague,
Et puis cette cardiologue
Qui me demande si le suicide
N’est pas un choix heureux
Ce théologien qui évoque
Cette lumière
Ces jeunes qui sont passés si vite
J’aurai aimé leur parler davantage
La nuit les mots
La présence silencieuse
Des piles de texte
Je pense encore à vous
À Fausta
Sur une étagère
Qui rejoint sa place
Merci à ceux
Qui absents
Me portaient
De loin
Pour toujours
Pour toujours.

Mar Thieriot

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s