De Chair et de Cendres – notes sur «Memento Mori»

DE CHAIR ET DE CENDRES
Notes  sur « Memento Mori » Anthologie, Otrante, France, 2016.

Édition établie par Florian Balduc

 De nos jours l’opposition entre ce qui  remet au registre du mythos et nous renvoie aux croyances, ou à la littérature, car le mythe nous parle d’un savoir transcendant et non vérifiable, et ce qui a trait au logos, verbe établi en raison, qui veut démontrer et prouver, semble irréconciliable. La philosophie les oppose, nous appelant à la raison éclairée, loin des ténèbres de la néfaste fantaisie humaine.

Nous nous retrouvons face au divorce quasi insurmontable entre le monde des hommes et le monde des dieux ou des morts outre-tombe, ces visions séduisantes ou effrayantes,

Qui se réduiraient à une connaissance de l’imaginaire, car rien de ce qui est du registre du « paradis » ou de « l’enfer »  ne semble à prime abord vérifiable ou même présenter une utilité scientifique.

Pourtant cette connaissance qui sans cesse rappelle la présence de forces transcendantes et extérieures à l’homme : souffle, inspiration, perdition, certes oui puise dans le réservoir de l’imaginaire et amène à la surface nos émotions souterraines les mieux enfouies, car souvent marquées par le sceau du délire et de la folie, existe de fait hors de nous : comme imaginaire social, présence des forces inconscientes de l’imaginaire du groupe et qui va agir de façon exogène, transcendante sur la personne.

Protégée ou maudite par le groupe, elle va se trouver en proie au ballet de bénédictions ou  de malédictions voilées lorsqu’elle enfreint les codes de la morale de son temps et pactise avec ce qui est du registre du diabolique et du mal. Ève et Faust, qui prennent l’allure de l’homme ou la femme de la rue dans Memento Mori vont être témoin des danses macabres et s’en trouvent profondément altérés.

La danse va avoir un effet punitif ou salvateur, soit parce qu’elle va déclencher une frayeur irrémissible ou bien une soudaine prise de conscience, voire les deux simultanément.

Or ce qui semble un apport pour nos sciences humaines dans la connaissance mythique, et Jean pierre Vernant s’y est déjà longuement penché et qu’elle va être exprimer un code de conduite pour les émotions, voire un code punitif pour ces émotions qui transgressent la morale établie, nos passions humaines.

La danse macabre, la ronde des morts désigne du doigt la vanité des vivants, tous égaux dans la conditions de damnés au cimetière, égaux dans leur condition fautive, car complices à un instant de leur existence d’avoir frayé, parfois non intentionnellement avec le mal, lors souvent d’un moment d’amour irrépréhensible.

Plusieurs questions se posent alors, par les mythes nous avons une éducation des émotions, mais doit elle être la seule, est elle la meilleure?…. En effet la folie dont témoignent les hommes lorsqu’ils sont l’objet de la force des dieux ou des diables, une folie sans appel, nous remet encore une fois à notre méconnaissance de l’inconscient, notre manque d’habileté avec nos émotions, notre difficulté à connaitre et vivre nos passions, alors que

Nous pourrions en faire, comme dans ce bel ouvrage : de la littérature, de la poésie, de l’art, du théâtre. Au lieu d’interdire une passion en faire le siège de la création.

En effet l’enfer de cette danse qui se reproduit comme un leitmotiv, inéluctable et acharnée, troublant le repos des morts, ressemble étrangement à la danse macabre des passions humaines  et nous avons en un recueil mêlé la chair et les cendres,  les morts bien lucides  qui nous content la vie de l’autre coté du miroir, enfin brisé par la ténacité littéraire.

Le livre devenu objet rare, trop peu fréquenté   parle de la condition humaine,  la mort toujours à l’horizon, les passions réprimées et qui peuvent exister, prendre forme, dans les textes les plus osés ou les plus secrets. Le désir bien vivant; le souffle fétide ou salvateur de nouveau à l’oeuvre nous emporte dans une ronde  où les mort interpellent les vivants et composent avec eux.

Les frontières sont abolies et les morts reviennent et s’expriment. Ils ont tant à nous dire.

Écoutons les….

© Mar Thieriot inédit – tous droits réservés.

Pour commander l’ouvrage: http://www.otrante.fr

Café Filosófico com Mar Thieriot e membros do CETRANS

Aconteceu quinta-feira, dia 22 de junho p.p.. às 17 horas, no salão  “Viena”  do Conjunto Nacional  em São Paulo/SP – Brasil, um agradável, amoroso e significativo “Café Filosófico”, para Mar Thieriot lançar, no Brasil, seu livro “O Risco de Filosofar – Diário de uma Descolecionadora”..

 

Participaram do evento, além da autora, as convidadas: Dalva Alves, Margarete May, Maria F. de Mello, Pá Falcão, Rosália Gomes, Silvia Fichmann, Vera Lucia Laporta e Vitoria M. de Barros, todas membros do Centro de Educação Transdisciplinar – CETRANS.

 

O livro está disponível para compra na loja Kindle – Amazon no link: https://goo.gl/9J2V3F 

 

Abaixo algumas fotos do Café Filosófico:

 

 

 

 

Publicações | Publications: Bibliothèques UQAR

Bibliothèques UQAR

BIBLIOTHÈQUES UQAR

PRÉSENCES : Revue d’étude des pratiques psychosociales

SOMMAIRE PRÉSENCES volume 6/ 2014

• Pour radicaliser une autoformation spirituelle existentielle, Alexandre LHOTELLIER
• Le moment et le geste comme voies d’accès au sens: entretien d’explicitation, entretien de décryptage, Nadine FAINGOLD
• La pratique de la transdisciplinarité à l’université et ses implications sur le curriculum, Victoria GONZALEZ GARCIA
• Contexte d’enseignement et liberté pédagogique pour une vision dynamique de l’éducation au sein d’un établissement, Sébastien BAETA
• Récit de vie environnemental et formation des adultes: analyse exploratoire de son potentiel de formation, Éric BEAUDOUT
• La présence de l’enthousiasme dans un parcours d’aprrentissage,

PUBLICATIONS

La revue Présences est reliée au programme de la maîtrise en étude des pratiques psychosociales de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR).
L’objectif premier de la revue Présences est de diffuser les recherches effectuées par les praticiens-chercheurs ayant complété le programme de maîtrise en étude des pratiques psychosociales. L’expérience a montré que les recherches menées sur leurs propres pratiques par ces intervenants expérimentés sont souvent à la pointe des préoccupations des milieux professionnels. La revue est aussi ouverte à des contributions d’autres praticiens-réflexifs ainsi qu’aux enseignants chercheurs impliqués pour présenter une réflexion à partir de leur pratique. En offrant un espace réflexif et dialogique la revue Présences souhaite contribuer au renouvellement des savoirs et des pratiques psychosociales.

Les propositions d’articles doivent être envoyées au coordonnateur de la revue à l’adresse suivante: pascal_galvani@uqar.ca .

PRÉSENCES volume 6 2014
Pour radicaliser une autoformation spirituelle existentielle, Alexandre LHOTELLIER
Le moment et le geste comme voies d’accès au sens: entretien d’explicitation, entretien de décryptage, Nadine FAINGOLD
La pratique de la transdisciplinarité à l’université et ses implications sur le curriculum, Victoria GONZALEZ GARCIA
Contexte d’enseignement et liberté pédagogique pour une vision dynamique de l’éducation au sein d’un établissement, Sébastien BAETA
Récit de vie environnemental et formation des adultes: analyse exploratoire de son potentiel de formation, Éric BEAUDOUT
La présence de l’enthousiasme dans un parcours d’aprrentissage, Mariana THIÉRIOT-LOISEL

PRÉSENCES volume 5 2013
L’analyse de pratique en tant que posture épistémologique Yves de Champlain
D’une activité de loisir à une formation expérientielle: les transformations silencieuses du Taï Ji Quan Marie-Laure Humeau
Approche autobiographique : notes pour une épistémologie de recherche à la première personne Luis Gomez
L’émergence d’une communauté de praticiens engagés dans une approche réflexive et dialogique : une expérience innovante en pédagogie universitaire Rugira J.M. et Bergeron P.
Croiser les dispositifs de formation en milieu universitaire de Champlain Y., Laforest A., BreauM.F., Chiasson S. et Maillet P.

PRÉSENCES volume 4 2012
De quel métier suis-je porteur? L’atelier du métier intime Daniel HAZARD
Explorer mes savoirs d’action en communication intuitive par l’entretien d’explicitation Isabelle MICHAUD
La spiritualité laïque et l’éducation: une pratique alternative à l’enseignement catholique dans l’école italienne Giusi LUMARE
L’autoformation par le voyage, accompagner l’alternance entre itinérance, nomadisme et sédentarités Fatiha KEMAT
Note de lecture de Pascal Galvani: La mise en perspective formative, à l’épreuve d’une rétrospective existentielle, un livre de Bernard HONORÉ

PRÉSENCES volume 3 2011
De l’aliénation à la différenciation ; un chemin d’expériences trans-formatrices Chantal GAGNON
Le corps en mouvement au coeur d’une pratique d’accompagnement sensible Agnès NOËL
Réflexion sur la pratique à partir de la notion d’inconscient collectif François BISSON
Un récit de pratique artistique Karen ARSENAULT

PRÉSENCES volume 2 2009
Principes et méthodes de la maîtrise en étude des pratiques psychosociales Jean-Marc PILON (coord.)
PRÉSENCES volume 1 2008
Étudier sa pratique, une autoformation existentielle par la recherche Pascal GALVANI
De l’étude de la musique à l’étude des pratiques : rétrospective d’un parcours méthodologique Yves DE CHAMPLAIN
Le théâtre d’intervention, une pratique psychosociale existentielle Danielle NOLIN
Quelle pratique psychosociale pour le philosophe de formation? Erik BORDELEAU
De la relation d’aide à la réciprocité transformative en intervention Christophe GAIGNON

http://www.uqar.ca/psychosociologie/presences/#presences-revue-d-etude-des-pratiques-psychosociales 

https://www.facebook.com/bibliotheques.uqar

Livres et chapitres de livres

LACOMBE, Mariana (Co-éditrice et auteure.). Educação e Transdisciplinaridade III. São Paulo: Edusp e Triom, 2005. Ouvrage transdisciplinaire collectif comptant 26 chercheurs de disciplines différentes.

THIERIOT LOISEL, Mariana

  • Chapitres 5 : 5.1 The other : notes along a journey in South Africa 
  • Chapitre 6 : 6.1 Quelques notes sur 10 ans de recherche transdisciplinaire.Pistes pour un travail en équipe pour une  chaire transdisciplinaire occupée et orchestrée par un groupe de chercheurs représentatif de la diversité culturelle et religieuse.
  • Chapitre 6 : 6.2 Recherche scientifique, plasticité et transdisciplinarité : une chaire transdisciplinaire possible dans les universités.  

Publiés  in The Community of Practices (Cop) of UNESCO Chairs for Interreligious and Intercultural Dialogue for Mutual Understanding/ La Communauté de pratiques comme outil de dialogue interreligieux et interculturel. Ouvrage coordonné par Guetta Silvia; Verdiani Antonella. Firenze University Press 2011. ISBM 978-88-6655-096-9.

LACOMBE, Mariana. Os descolecionadoresuma pedagogia do risco. 1. ed. Filosofart, 2005. v. 1. a paraître ; adaptation de la these de Doctorat.

LACOMBE, Mariana. Os descolecionadores – uma pedagogia do risco. Campinas: ANPESQ – anuário de pesquisa/2003, 2003. Tese de Doutorado.

THIERIOT LOISEL, Mariana. Un printemps peut-être? Propos sur la place de la philosophie en éducation, Édité par le Journal des Chercheurs, Paris, 2012.

Abrégés publiés

LACOMBE, Mariana  Apprendre à être. In: http://www.barbier-rd.nom.fr/, 2005, Paris France, 2005

LACOMBE,Mariana . O Homem e a Máquina. In: VII Seminário de Automação de Processos, 2003, São Paulo. O Homem e a Máquina – Associação Brasileira de Metalurgia, 2003.